Circonscription de Joigny Centre Yonne
Accueil  >  Espace pédagogique > Oral à partir d’un album en petite section

Rubrique Cycle I

Oral à partir d’un album en petite section

Le 30 mars 2009
LA PASSATION « LIVRE ».
PROG INRP Mireille Brigaudiot.

Evaluation transversale de l’utilisation du langage :
utiliser le langage pour dire, comprendre, réfléchir.

Différents moments de l’activité.

Choisir une série de petites histoires avec le même personnage. Il doit y avoir « événement » dans les histoires sélectionnées sinon l’enfant ne peut pas raconter.

Quelques semaines avant la passation, vous allez raconter ces deux ou trois livres, régulièrement, aux enfants. « raconter » veut dire que vous les parlez en les feuilletant, avec du langage oral. Ex : « alors celui-là, c’est l’histoire de Petit Ours Brun qui a peur du noir. Là il vient se coucher et il n’est pas très tranquille… »

Lorsque vous pensez que tous les enfants connaissent bien ces livres et les histoires, vous pouvez commencer les passations.

On commence par expliquer aux enfants que c’est un jeu pour apprendre à raconter et « si tu te trompes, ça n’a pas d’importance, c’est juste pour savoir comment tu racontes ».

Le protocole (adressé à un enfant à la fois)

consigne  : tâche n°1 « Alors voilà trois livres que tu connais. On va faire un jeu. Je vais fermer les yeux, tu vas choisir un livre pendant que j’ai les yeux fermés et tu vas me le raconter. Quand tu auras fini, tu le mélangeras avec les autres et tu diras « Ca y est ! » et moi il faudra que je trouve lequel c’était, d’accord ? On y va, je suis prête. »

Lorsque vous fermez les yeux, le faire en mettant les mains devant et observez l’enfant en écartant les doigts.
Relancer souvent « vas-y je t’écoute, j’écoute bien… ah, je n’entends pas bien ce que tu dis… »
Lorsque le récit est fini, si le récit est bien identifiable, montrer le bon livre et expliquer la résolution « je l’ai trouvé tout de suite parce que tu l’as drôlement bien raconté », si le récit n’est pas identifiable, se tromper volontairement « alors c’est peut-être celui-là, je crois que j’ai entendu parler d’anniversaire… ». Dans tous les cas, vous renvoyez à l’activité que vient d’avoir l’enfant.

Les résultats : Prenez des notes après chaque passation d’enfant, sur ce qui vous paraît mériter du travail. Tiens le livre à l’envers pour raconter, ne regarde que la couverture, feuillette toutes les pages : essai de récit avec mot clés, récit personnel, etc…

Faire en sorte de ne pas confondre « activité langagière » et « qualité de la langue ». C’est la première que nous recherchons. Si elle est en place, la seconde viendra certainement à son heure.

Nicole G.